mercredi 14 janvier 2009

RPUT 2008

Pfiouu, mince RPUT fait lui aussi ses petits awards de fin d’année, rien d’original ou presque me dirait vous… mais bon on s’en fout.
Bon alors 2008 c’est la crise… alors comme ça c’est cool la livre et le dollar sont super faible c’est le moment ou jamais pour acheter plein de vinyles, bah ouai quoi, dans quoi je vais mettre l’argent de mon stage, de la bière, ça c’est fait, des fringues ça c’est fait (en plus topman a ouvert en début d’année son shop en ligne, alors c’est cool maintenant je ressemble à un anglais sans tache de rousseur, coupe de cheveux chelou à la Patrick Wolf, ni look post-post-punk gothico indie –même le NME en parle, je dois être à la bourre, mais c’est vrai que c’est une vraie tendance chez les gléans j’ai l’impression, passons). Revenons en à nous moutons (en vinyles), finalement l’année dernière (2007) n’était pas grandissime, je dirais même décevante, par contre 2008 fut magnifique, oui magnifique, de mon côté même si j’oublierais tout à fait consciemment les « arnaques » de l’année MGMT (désolé mais moi je n’y arrive vraiment pas), Santogold , Ting Tings, dans une faible mesure les Last Shadows (je préférais l’irrévérence populaire aux sixties singés… et puis Miles, qui appelle son groupe les Rascals, il voulait pas s’appeler The Who aussi ?!) et autres Black Kids… Les découvertes et les quelques confirmations furent nombreuses comme je vais essayer de le démontrer ici.
Deux grosses tendances sont quand même puissantes. Un revival fin sixties – early seventies, version Hippy bandeau dans les cheveux et barbes de 52 semaines (dois-je rappeler la superbe phrase de mon pote Ronald, non pas celui du Big Mac « A Hippie is someone who looks like Tarzan, walks like Jane and smells like Cheetah ») très américaine, je dirais même Brooklyn-ienne (voir Williamsburg-ienne) qui remplit les colonnes de Pitchfork, vous savez celles qui ne sont pas occupés par du Folk de pêcheur ou de l’electro shake ton booty tiers monde ! Et dans une version plus arrangée, plus 67 - 68 chez nos amis amateurs de Marmite, Last Shadows Ipso Facto, et autres…
Mais surtout la tendance qui nous a le plus convaincu et l’arrivée, enfin, du vrai rock électronique, avec une réelle utilisation de cet outil magnifique mais ô combien mal exploité, depuis Hot Chip et les Raptures, finalement personne n’avait vraiment réussi à comprendre comment utilisé une boite à rythme et un synthé, bah cette année apparemment ils ont ouvert le livre de cuisine, et pas celui de Cyril Lignac ! En Australie, Cut Copy (qui était déjà bien parti avec leur excellent premier album), Midnight Juggernauts (Ok c’était en 2007), et vaguement PNAU et en Angleterre surtout avec les deux excellents albums de Late Of The Pier et Metronomy et celui de notre groupe de l’année 2007, de l’année 2008, FOALS, évidemment, meilleur single l’année dernière, meilleur album cet année, et à mon avis sans concurrent sérieux.


Album de l’année

Foals - Antidotes

Twist et Shoot et moi-même en bons despotes nous sommes concertés, l’album de Foals a été choisi. Malheureusement pour Vincry, nous ne sommes pas à l’Académie des oscars ici, on a pas voté à main levée, de toutes façons le résultat aurait été le même...

Bon ok, il sera un peu partout cité ce disque, mais peu de choses ont eu un tel impact sur nous cette année, et oserais-je dire depuis bien longtemps. Car Foals offre pour nous quelque chose que peu de gens avaient réussi à faire jusqu’à maintenant, une synthèse étonnante, excitante et tout à fait passionnante entre rock post-punk nerveux, influences prog rock (pas celui de Yes), basse funky, hypnotisme et tribalisme mécanique techno et format pop. Ça va vite, ça mouline, ça cut cut et ça ahane. Alors certes, Iannis n’est pas un grand chanteur, mais une fois sur scène son corps percute comme une corde de telecaster, le mien aussi… Non la Tektonic c’est plus à la mode en 2008, sauf si vous avez moins de 8 ans...

En dehors, d’un morceau moyen et d’un interlude inutile, ce disque est parfait, les singles sont parfaits, les faces B sont parfaites, les lives sont parfaits. Il y a de génie la dedans, et c’est peut être le disque que j’ai écouté le plus, sans jamais m’en lassé depuis bien longtemps, et je ne cesse de le réécouter, un sourire à la bouche dès que j’entends ces guitares tirées au cordeau et ces basses moog orgiaque. Merci Foals. Nous avons enfin trouvé l’Antidotes à la crise !

écouter Olympic Airways

Single de l’année

Post War Years – Black Morning EP

Bon depuis le temps que je parle de ce groupe, il fallait bien qu’il finisse par sortir un disque, il est excellent, génial, super, cool, c’est de la bombe tu sais, 3 superbes morceaux, c’est parfois simple la vie. Un tigre sur la couverture, il y a du mordant dans ce groupe, un truc, un charme qui me l’ont fait presque autant aimé qu’un groupe qui est cher à mon cœur les Mystery Jets, ceux qui me connaissent sauront de quoi je parle. Je leur prédis un superbe avenir, sans doute underground, mais resplendissant. (Au passage, pointez-vous le 23 à la Flèche, parce que voilà, c’est très bien en live, parole de RPUTien)

Ecouter Black Morning

Chanson de l’année

Golden Silvers – Arrows Of Eros

Bon ok, ça pue les années 80, mais pfiou, moi ça me chahute les hanches leurs trucs, trois poum poum vaguement disco, pas de guitares et paff la salle bouge son cul. Le tube de l’été est devenu Chanson de l’année et puis c’est tout.

Ecouter Golden Silvers - Arrows Of Eros

Le truc trop trop bien que personne n’attendait

Findo Gask

Des enfants de cœurs se sont reconvertis à l’electro pop vaguement electronica à accent écossais, c’est bizarre mais furieusement intelligent, et mon oreille en ressort comme vierge, puis-je me confesser ? Tu veux t’absoudre de tes pêchés de l’année bah va écouter One Eight Zero, c’est beau non ? Aller hop rentrée fracassante dans le top des espoirs 2009 !

Ecouter One Eight Zero sur myspace

Remix de l’année

Craig David – Hot Stuff (Touché Remix) (ex-aequo)

Ce truc m’a fait guinché toute l’année, la définition du son à la moi, dans le même genreque Fake Blood mais encore plus accessible, et vaguement mélancolique, ça à l’énergie des trucs edbanger mais ça n’a pas tout ce racolage saturé et baveux. Par contre l’original on repassera, mais quel remix ! Touché coulé.

écouter Craig David - Hot Stuff (Touché Remix) sur myspace


Friendly Fires - Paris (Aeroplane feat Au Revoir Simone Remix) (ex-aequo)

Je n'aime pas du tout Friendly Fires, TnS ne sera pas d’accord avec moi, mais bon, c’est moi qui écris l’article alors, paf le chien. Je trouve ce groupe tout à fait insupportable alors que tout devrait me les faire aimer mais non je n’y arrive pas. Paris, la reprise de Your Love (intéressante, mais difficile de toucher à l’originale) et On Board leur sauve tout juste la mise. Mais c’est surtout cette version de Paris, qui a largement été diffusée cette année, bonne nouvelle ça nous fera peut être moins mal aux oreilles en 2009, ça changera des immondes châteaux de cristaux et autres Justice. La c’est disco, c’est pop, c’est chatoillant, c’est doux, c’est un marron glacé ce truc !

écouter Paris (Aeroplane remix)

Les splits de l’année

Dans un blog dont le nom contient requiem, on ne peut pas oublier les chroniques mortuaires d’assez bons groupes morts cette année… et ce fut une hécatombe :

Be Your Own Pet (en photo), Elle Milano, Naked And The Boys, The Far Cries, Vincent Vincent and The Villains, This Et Al, Forward Russia, Kubichek !, Redjetson, Help She Can’t Swin, Shut Your Eyes And You’ll Burst Into Flames, Mumm-Ra, Jakobinarina, Milburn, Harrisons, iwasacubscout, The Long Blondes (faut dire que le deuxième album est une bouse)…

Pas tellement une grande perte pour l’humanité : Dirty Pretty Things, The Clik Clik, Bolt Action Five (ils ont depuis créer avec des membres des 586, Fables), Boy Kill Boy,…


Les espoirs de l'année 2009

Et puis sinon pour finir sur un note optimiste, 2009 s’annonce bien la preuve, nous avons pleins d’espoirs : Esser, Golden Silvers, Post War Years, Bombay Bicycle Club, Magistrates, Stricken City, The Kabeedies, Findo Gask, Lord Auch, Larsen B, The More Assured (depuis le temps que je les mets dans mes espoirs eux, il ferait bien d’exploser), Your Twenties, Maths Class, …

7 commentaires:

heebooh a dit…

Merci pour cette rétrospective. En temps normal, j'ai plutôt tendance à m'arracher les cheveux quand je lis la plupart des tops de fin d'année. Mais là c'est bien fichu, sans tomber dans l'habituelle litanie propre au genre. Et puis ce remix de Friendly Fires a bon goût.

Bonne année à vous ;)

Clément a dit…

merci !
par contre je te trouve dur avec last shadow et black kids, ok ça aurait été peut être trop facile pour toi de les encencer mais même si ce sont des succès populaires, ce sont de très bons albums pour moi,
m'enfin je vais essayer de m'atteler à l'écoute de tes propositions, je dois avouer que je ne connais pas grand chose de ce que tu as mis :0

vincry a dit…

Le vrai album de l'année c'est The Dreamer de José James.

heebooh a dit…

Oui enfin bon, faut pas déconner non plus...

roubi a dit…

jamais entendu parler des Post war Years... Black morning, c'est vraiment mon truc!
j'étais content, j'étais pas trop tenté de dépenser l'argent que j'ai pas et hop! je vois pas comment je vais pouvoir faire autrement que de l'acheter!
merci les gars!

valentine a dit…

Je ne sais pas si tu es au courant ou non depuis, mais les More Assured ont annoncé leur split et leur dernier concert (passé) mercredi dernier. Malheureusement, je crains que 2009 ne leur ai coûté la vie ...

Saint Malo a dit…

Touchéééé