samedi 29 décembre 2007

Bobby Taylor and the Vancouver - it's growing (1968)

Bobby Taylor and the Vancouvers est un des rares groupes mixtes (le seul peut être?) de la Motown. Si ils n'ont jamais fait parti des priorités du label, ils nous ont laissé quelques pépites, telles ce "it's growing" - un titre également interprété par les Temptations ou les Contours - qui prend ici une dimension supplémentaire avec ce beat insistant ultra accrocheur et la voix magnifique de Bobby Taylor. Ce dernier restera dans l'histoire pour avoir fait connaitre les Jackson 5 à Berry Gordy, pourtant avec ce genre de morceaux ce groupe devrait avoir sa petite place au panthéon des grands de la soul music.

Bobby Taylor and the Vancouvers were a mixt-band signed on the Motown Label. They never have been a priority for the detroit label, but they give us some great tracks like this version of "It's Growing" (also interpreted by the Temptations and the Contours) with a catchy and powerfull beat and the awesome voice of Bobby Taylor. If Bobby is best remembered for having discovered the Jackson Five, their own stuffs were really great too!

écouter / listen to it's growing

Polanie - dlugo sie znamy (1967)

Polanie est une des meilleures formations polonaises de british beat. Peu de groupes de rock des pays de l'est ont eu l'occasion d'enregistrer sur disque vinyle leur musique (il semblerait en revanche qu'il y ai bcp plus d'enregistrement radios) Polanie a eu cette chance en 1967 avec cet album comportant 12 titres: 7 originaux sur la face A et 5 reprises sur la face B. Les covers sont ok sans être exceptionnelles, mais elles indiquent les préférences du groupe: Kinks, Animals, Capitols, Lovin Spoonfull...En revanche la face A est excellente de bout en bout si l'on apprécie ce son à mi-chemin des Animals, Manfred Mann (dans leur période british rnb) etc. avec une rythmique très puissante, des compos solides et un orgue super cool. Le polonais ajoute une touche d'originalité non négligeable (même si je comprend absolument rien), bref la preuve tout de suite avec l'un de leur meilleurs morceaux l'excellent "dlugo sie znamy".

Polanie is one of the best polish beat band. They released their album in 1967 with 7 original tunes and 5 covers. The covers are ok but not awesome but the 7 original tracks are all very good and fine if you like british beat, it reminds me a bit the sound of Manfred Mann and the Animals, with a jazzy-bluesy feeling, and powerfull drums! Really great stuff! here is one of their finest tracks, the nice "dlugo sie znamy".

écouter / listen to dlugo sie znamy

jeudi 27 décembre 2007

Daniel Bedingfield - Gotta Get Thru This (DnD Full Lenght Version) (2001)


Daniel Bedingfield n'est restera pas célèbre pour avoir une carrière de pop star sans accroc et pleine de talent. Pourtant, elle avait bien commencé, 2001, son morceau Gotta Get Thru This, petit morceau UK Garage - Pop bien balancé se voit retouché par DnD (dont Arthur -Menta- Smith) dans une version parfaite. Gotta Get Thru This c'est le UK Garage dans son essence, le beat chaloupé pour faire bouger les pieds, la basse lourde pour secouer les hanches et le chant un poil mieleux pour ramener les filles sur le parquet, vite suivies par un parterre de dragueur invétéré... Ce soir on sert. L'histoire dira probablement que ce morceau est une sorte de one hit wonder, d'autant que le chanteur néo-zélandais va vite se perdre dans les méandres d'une pop folk sirupeuse de seconde zone, alors que ce tube aurait pu lui ouvrir bien des portes. DnD resterent quant à eux dans leur monde underground, avec un certain succès certes (ils ont remixé pas mal de gros noms, Irv Gotti...). On pourrait aujourd'hui les considerer comme des précurseurs de la Bassline qui fait tant parler d'elle outre manche (T2) avec leurs morceaux 4/4 plus entrainants. Mais non, aujourd'hui les membres du groupes voguent à leurs occupations diverses et variés, dommage.



The OZ singer Daniel Bedingfield won't stay in the Pop music hall of fame for his long and successful carreer... And yet, in 2001, he's got -almost- only hit with the great Gotta Get Thru This, at first small Garage tune, the most famous version is the incredible remix made by DnD. This is UK GARAGE as it best. Made of a twisted 2step beat to move your feet, a big organ bassline to shake your hips, and a cheesy vocal to make the girls come on the floor and twist. Sadly, Daniel in his other songs and album didn't do it again, it just makes some poor cheesy folky pop songs. Whereas DnD stay in the UK underground, no without been successful (they remix Irv Gotti on Def Jam!). Today we could almost consider them as Bassline pioneers with their uptempo 4/4 works. Sadly today, they're all leaving on others projects (Menta...) / lifes.

Ecouter / Listen - Daniel Bedingfield - Gotta Get Thru This (2001)

mardi 18 décembre 2007

Vive Le Vent Divers - Spécial Nowel


Bientôt un an pour l'ami du dessus...
Noël approche, l'occasion de vous proposer une petite compilation dans cet esprit, plutôt orienté soul 60's (même si je vais un peu au-delà). Des grands noms, mais des chansons pas nécessairement très connus, tout simplement parce que c'est un genre très saisonnier. Mais à la limite, on peut très bien les écouter en été, jour de canicule aux Bahamas. Pour information, Motown et Stax ont toujours aimé les albums de noël. C'est un peu près tout ce qu'il y a savoir sur le sujet, aucun groupe ou artiste très "spé" aujourd'hui (sauf peut-être Salem Travelers), mais une bonne sélection rien que pour vous.

Booker T. & The MG's - Silver Bells
Ray Charles - Winter Wonderland
Aretha Franklin - Winter Wonderland
Marvin Gaye - Purple Snowflakes
Salem Travelers - Merry Christmas To You
The O'Jays - Christmas Ain't Christmas
Otis Redding - Merry Christmas Baby
Clarence Carter - Back Door Santa
James Brown - Soulful Christmas
Carla Thomas - All I Want For Christmas Is You
Stevie Wonder - One Little Christmas Tree

extrait de la compile
pour aller pas mal plus loin

dimanche 16 décembre 2007

10 Disques # 07 : Rotary Ten


Nous avons l'honneur de recevoir un excellent groupe de Sheffield pour notre première interview dans la langue de Shakespear: ROTARY TEN. On me pardonnera j'espère mon anglais approximatif, mon argot minable surtout. Car pour ce 10 Records, on reçoit un putain de bon groupe, venant tout droit de Sheffield, il nous avait gratifier d'un excellent premier single en 2006 (Idols Of Our Own Design / Action Man) et à réitérer l'affaire en 2007 avec We Travelled Without Mentionning It. Le groupe a des superbes mélodies, un ligne de basse entrainante et un chant charmant. Twistons avec Stephen (Lead Guitar).

Pardon my english please, especially my bad translation of french argot. Because, for our first english-speaking interview, we're very glad to welcome Rotary Ten. We know them thanks to their really great first single released in October '06 - Idols Of Our Own Design / Action Man -. As good as the first one, the second -We Travelled Without Mentionning it- was released in 2007. Their music is made of beautiful guitar melodies, a catchy bassline and a charming sing -something between 80s stuff (The Smiths) and mid-late 90s indie-. This band is definitevily a one to watch. So, let's Twist with Stephen (Lead Guitar)

01 Your First record?
I'm not sure I think I won an Ace Of Base single in a crisp-eating contest at a disco when I was 10, Probably 'All That She Wants'.
02 A record to sing under the shower?
'Valentine' by Richard Hawley. It sounds good with the natural reverb. Try it.
03 A record to annoy the neighbours?
'One-armed scissor' by At The Drive-In. It totally rocks when you turn it up real loud.

04 A record to play the Frisbee?
Ummm probably Razorlight. I see no point whatsoever to this band. I would try and frisbee it into the road under a passing lorry.

05 A record to do the twist?
'The Rat' by The Walkmen. It's real good for twisting and air drumming, and spilling your drink.

06 A record to pick up?
People should pick up 'Any Other City' by Life Without Buildings. It is a great album with some great guitar playing. We like it.

07 A record to play the twister with a girl?
I think I would need something to calm me down, maybe some Godspeed You! Black Emperor. Don't want to get too excited.

08 A record to break out?
I'm not sure what you mean but I will go for 'Thunder Road' by Bruce Springsteen. "Except roll down the window and let the wind blow back your hair/Well, the night's busting open, these two lanes will take us anywhere". I generally listen to this with my fist held firmly in the air.

09 A record which you are ashamed to like?
'My Sharona' by The Knack. It has dirty lyrics and it's really annoying but it makes my feet move.

10 The record you listen to the most at the moment?
Rory left 'Armed Forces' by Elvis Costello at my house, I've been listening to that a lot. It's pretty, pretty, pretty good.


MYSPACE

samedi 15 décembre 2007

Chicago - beginnings (1969)

En 1969 sort Chicago Transit Authority, pas de photo sur la pochette avant, juste un logo d'un groupe sortant de nulle part ou presque avec un double album sous la main rempli de chansons longues de parfois presque 10 minutes, bref on imagine le casse tête pour les mecs de Columbia, et pourtant...ce disque va connaître un énorme succès et installé Chicago (le nom ayant été raccourci à la suite de la demande de l'instance en question) dans les groupes de légendes. Au départ nommé the Big Thing le septet change pour C.T.A. à la demande du producteur James William Guercio, un ancien membre du groupe les Buckinghams, les deux groupes partagent en commun ce gout pour les cuivres et leur ville d'origine. Si Chicago n'a pas une réputation très flatteuse chez les critiques, et n'est pas un nom qui revient souvent dans la bouche du public, c'est une valeur sûre qui a réussi à apparaitre dans les charts américain dans 5 décennies consécutives (des 60s aux 00s). C'est vrai que parfois le septet a succombé à certains travers, pour autant, Chicago a fait qq grands disques et ce premier album en particulier est remarquable. Beginnings est pour moi un des temps fort du disque, au départ une chanson assez pop porté par des cuivres elle se termine avec un rythmique presque latine (peut être à cause des percussions), le tout dure pas loin de 8 minutes, et pourtant loin d'être laborieux cela coule de source et semble le plus naturel du monde, ce n'est ni prétentieux ni pompeux, juste un groupe qui fait ce qu'il a envi et avec brio.

écouter Beginnings

the Dramatics - in the rain (1972)

The Dramatics est une formation de soul vocale de Detroit. Formé à la fin des années 60, elle n'obtient que peu de succès jusqu'à ce que le producteur Don Davis, et le songwriter Tony Hester - deux anciennes petites frappes de la motown (l'un est guitariste de session) - se penchent sur leur cas et leur amènent une foule de tubes entre 1971 et 1972 dont le superbe In the Rain. Ce titre est une magnifique ballade qui démarre sur le bruit de la pluie, et quelques notes de guitares dissiminées ça et là (par Dennis Coffey), ensuite il y a ces voix, ces harmonies, sublime...

The Dramatics are a vocal soul band from Detroit, if they exist since the 60s they hit the chart in early seventies with a string of wonderful singles like watcha see is watcha get or in the rain. That latest tune is an awesome smooth / mellow soul track, it was written by Tony Hester and produced by Don Davis, two guys previously from the Motown (one was session-man as guitarist). Enjoy this great soul tune wich reminds us the great sound of others 70s soul bands like the Chi-Lites or the Persuaders.

écouter / listen to in the rain

lundi 10 décembre 2007

10 disques # 06: Sourya

Sourya c'est une des formations française les plus prometteuses du rock indé. Au départ constitué de Sourya (au chant et clavier) Rudy (basse) et Julien (machines) ils sortent un premier ep 4 titres très prometteur en 2006. Depuis No (Arnaud) les a rejoint à la batterie apportant une dimension supplémentaire à leur musique en live. Leur titre cheese tourne actuellement sur Nova, on espère que ça va les faire d'avantage connaitre, car ils le méritent amplement, n'hésitez pas à aller les voir en live, ils sont vraiment très bons! On est en donc particulièrement heureux de les accueillir dans cette rubrique pour cette 6ème mini-interview disques.

01 Ton Premier disque?
julien: je crois bien que c'etait "c'est guignol" de chantal goya. mais bon, je l'avais pas vraiment choisi quoi...
No: le premier disque acheté avec ma thune, c'était Dummy de Portishead. Je peux même plus l'écouter tellement je le connais par coeur.
sou : edgar detective cambrioleur, sinon j'écoutais en boucle un 33 qui s'appelait hooked on classics qui était un best of de la musique classique en pop rock
rudy: je pense que c'etait hunting high and low de a-ha, en plus de la musique je trouvais que le clip etait trop mortel.
02 Un disque pour chanter sous la douche?
julien: le premier stone roses. for ever... sometimes iiiiiiiiiiii / fantaziiiiiiiiiissse ...
No : Un disque, je sais pas, mais une chanson en ce moment je suis très « The Way I are » de Timbaland, Ultradoux de Garnier remix
sou : tout dépend si on a envie de se réveiller ou non...suede coming up pour l'un, radiohead kid a pour l'autre.
rudy: feist the reminder, c'est ce que je chante quand il ne m'arrive pas d'accident sous la douche.
03 Un disque pour emmerder les voisins?
julien: le dernier dizzee rascal
No : « C'est toujours pour ceux qui savent » de Tandem, mais le problème c'est si tu l'écoutes plus de 10 minutes t'as envie de tuer quelqu'un… enfin c'est justement plus un problème si le voisin vient frapper à ta porte.
sou : the good the bad the queen, c'est très beau mais à travers un mur, on entend plus que les basses qui résonnent de partout je pense que ça ferait chier pas mal de voisins...
rudy: mon voisin de temps en temps écoute de la techno à donf façon techno tuning et ça, ça me fait bien chier.
04 Un disque pour jouer au frisbee?
Julien: il y en a beaucoup. on va dire luke...
No : Roisin Murphy, « Owerpowered »
sou : la meuf rnb qui chante une reprise de part time lover en français, special frisbee et en plein dans sa face à l'arrivée, sinon kenza farah, miss dominique, chimène badi enfin bref...y'en a évidemment des masses
rudy: ah ouais putain cette reprise de part time lover...
(NDR: c'est Melissa)
05 Un disque pour twister?
julien: the agency, platforms EP
No :Chromeo, Fancy Footwork
sou : hank ballard & the midnighters pour la naissance, chubby checker pour la gloire, jive bunny pour l'assassinat
rudy: the agency, significant life
06 Un disque pour chopper?
julien: si c'est pour choper "de la meuf", le dernier radiohead. si c'est pour choper "de la dope", head hang low EP de the oscillation... ou screamadelica de primal scream pour faire les deux en meme temps...
No : Otis Redding, The Dock of The Bay, c'est LE disque pour choper!
sou : marvin gaye let's get it on evidemment, sinon n'importe quel stax fera l'affaire, est-ce que tu te rends compte du roster artiste que le label avait: isaac hayes, otis redding, aretha franklin, percy sledge, booker t & the mgs...
rudy: marvin gaye , normal
07 Un disque pour jouer au twister avec une fille?
julien: un best of de nancy sinatra fera l'affaire.
No : bah dans la questions précédente on vient de twister et après on à choper donc pas besoin quoi.
sou : même réponse que la première question sur le twist...
rudy: c'est ta passion de twister ou quoi ? pourquoi tu reviens encore là dessus
08 Un disque pour rompre?
julien: toujours le best of de nancy sinatra. la verité c'est que je suis pas trop fan du twister.
No : euh.. alors un disque ça ne suffit pas, mon top 3 dûment éprouvé c'est Dummy de Portishead (encore), Radiohead Ok Computer, The Smith « The queen is Dead.
Mais si tu t'es fait tej comme une merde un bon vieux Panthera genre « The great Southern TrentKill » ou « Vulgar Display of Power »ça peut faire son effet….
sou : on a fait un album autoproduit qu'on donnait aux gens qui parlait de ça donc je choisis celui-là, on avait décidé, après l'avoir donner aux personnes qu'on voulait de l'effacer de notre ordi pour laisser faire le bouche à oreille de nos potes...operation suicide commercial
rudy: un radiohead
09 Un disque que tu as hontes d'aimer?
julien: le disque du 113 ou ya la chanson marginal... non et puis j'ai pas honte. elle defonce cette chanson quoi.
No : Le dernier Kylie Minogue….ouai je sais…
sou : ça serait un album de disco, c pas facile de l'assumer,la BO de saturday night fever , c kitschos à mort mais quand tu décides d'enlever le rythme et de baisser les voix d'une octave (oui la voix aigue c'est quand même ultra agaçant- qui a dit mika?), t'as des mélodies et des harmonies très belles et assez recherchées en fait, certainement l'album le plus expérimental des frères gibb...écoute la reprise de la 5è symphonie de beethoven en disco, c un truc de malade d'aller aussi loin dans l'arrogance.
rudy: c'est le genre de chanson qui peut passer sur rfm, style i'm a woman in love de barbara streisand. viva les années 80 quoi
10 Le disque que tu écoutes le plus en ce moment?
julien: head hang low EP de the oscillation
No: In Rainbows de Radiohead, à égalité avec Armchair Apocrypha d'Andrew Bird.
sou : in rainbows mais pas en entier, juste 15steps, arpeggi, faust arp et reckoner
rudy: in rainbows et the geto boys

MYSPACE!

dimanche 9 décembre 2007

the Buckinghams - don't you care (1967)

The Buckinghams sont une des meilleurs formations de pop/rock 60s de Chicago. D'abords connus sous le noms de Pulsations ils sont remarqués dès le lycée et changent de nom pour Buckinghams à consonnance plus anglaise (nous sommes alors depuis deux trois ans en pleine "british invasion"). Don't you care est une sorte de rencontre idéale, entre la musique noire et la pop blanche, les mélodies tuent, les harmonies sont terribles, impossible de résister!

The Buckinghams are one the best bands of Chicago during the sixties. Known as the Pulsations they changed their name because of the british invasion. Don't you care is an amazing mix of soul and pop music, beautifull harmonies, it's useless to resist to that great tune!

écouter / listen to don't you care


mardi 4 décembre 2007

les Pros - goodnight Regine (1967?)

Qui sont les Pros? Probablement d'anonymes musiciens de studio... En tout cas ce disque est une vrai curiosité, faisant parti d'une série (18 disques annoncés, en réalité beaucoup moins) créé par la marque de bas Bomo à des fins publicitaires et intitulé "Boum Bomo". Sur les 4 titres deux sont des reprises de tubes de l'époque en version instrumentale, elles sont ok, mais pas exceptionnelles, en revanche les deux autres morceaux sont de très bonnes surprises, sans atteindre l'extase, il s'agit de deux bons petits morceaux de rock instru avec une bonne grosse fuzz qui tâche, ils sont signés Cooper (pour Patrick Jerk) et J. Boston (Goodnight Régine - très anglais comme nom Régine!) et à ma connaissance il s'agit de titres originaux. J'ai eu un peu de mal à choisir entre les deux titres, j'ai opté pour Goodnight Régine mais l'autre est de la même teneur en peut être un peu plus groovy. Ah et j'allais oublié, ça peut se trouver dans les un euro sans trop de difficulté. (Scans et disque encodé par mes soins, j'ai d'ailleurs un peu oublié de couper le blanc à la fin)

Who are les Pros? Probably session men! This Ep is a part of a collection released by Bomo a french wear brand. Two of the tunes are instrumental cover of big hits, they sound ok, but have nothing special, the two others tunes seem to be original, and are much more interesting: two good instrumental rock tunes with a lot of fuzz. This disc can be find in France for cheap (i find mine for 1€).

écouter / listen to Goodnight Regine

un peu plus d'infos sur l'excellent site 45toursderockfrancais

10 Disques # 05: Les Polacks


Amateur de French Beat, en voici parmi les plus dignes héritiers: les Polacks. Grands amateurs de son 60s, nous les avons invités car il s'agit peut être d'un de nos groupes préférés de la scène parisienne. Les Polacks balancent bien, ils kiffent les gros orgues (comme nous), ils chantent en français (ouai ça c'est bien). Allez Joachim et Leonard vous twistez?

01 Ton Premier disque?
Joachim (Basse / Chant): The Beatles - "Sergent Pepper..."
Léonard (Guitare / Choeurs): Destiny's Child - "The Writing's on the Wall"
02 Un disque pour chanter sous la douche?
Joachim: Frank Sinatra n'importe lequel
Léonard: Burt Bacharach - "The Look Of Love"

03 Un disque pour emmerder les voisins?
J: Pixies - "Doolittle"
L: The White Stripes - "The Legendary Lost Tapes"

04 Un disque pour jouer au frisbee?
J: Love - "Forever Changes"
L: A peu près toutes les merdes Anglaises qu'on nous sort toutes les semaines sur MTV2

05 Un disque pour twister?
J: Sonics - "BOOM"
L: La Compilation "A Treasury Of Northern Soul"
06 Un disque pour chopper?
J: Colin Blunstone - "Some Years"
L: Jimmy McGriff - "Groove Grease"

07 Un disque pour jouer au twister avec une fille?
J: "Smile" de Brian Wilson
L: The Small Faces - "Ogden's Nut Gone Flake"
08 Un disque pour rompre?
J: "Marquee moon" de Television au hasard
L: The Zombies - "Odessey And Oracle"

09 Un disque que tu as hontes d'aimer?
J: Je n'ai pas trop honte des disques que j'aime en général donc dur de répondre...
L: J'assume pleinement mes gouts musiquaux Nellyville de Nelly, une tuerie.

10 Le disque que tu écoutes le plus en ce moment?
J: "Present tense" de Sagittarius ou Burt Bacharach plays his hits
L: Colin Blunstone - "Ennismore" et Al Kooper - "I Stand Alone"


MYSPACE

dimanche 2 décembre 2007

Golden Earring - the words I need (1966)

Savez vous quelle est la plus vieille formation de rock du monde encore en activité? Les Rolling Stones? ...Raté, c'est le groupe hollandais Golden Earring (à l'origine the Golden Ear-rings) qui les précèdent de quelques mois une de ces quelques formations néerlandaises à avoir traversé les frontières de leur pays via un tube: Radar Love. Mais revenons en à nos moutons, et plus précisément en 1966, une année décidément très présente sur ce blog, après un premier LP l'année précédente, le combo de La Hague (un vivier pour la scène nederbiet) sort quelques simples supplémentaire, sur l'un d'eux en face b se trouve la tuerie "the words I need" sur une rythmique bien punchy, se pose de délicates harmonies vocales, et ça tue tout simplement, quelques part entre la beat anglaise et the Association, quelque chose dans le genre.

Can you tell me which is the oldest rock band of the world (still in activity)? Maybe the Stones...well...good idea but a dutch band was created some months before the british gang...the Golden Earring (or Golden Ear-rings)! They are from La Hague released their first LP in 1965, and were one of the finest nederbiet bands. In 1966 they released that day as a single backed with the words I need, the B side is amazing, on a good driving beat they put some great vocals, and then there is that fine guitar solo, well...just great stuff!

lundi 26 novembre 2007

10 Disques # 04: The Mantis

The Mantis c'est Emi aux futs et Santi à la guitare et derrière le micro. Ils sont jeunes (16ans), ils adorent la bonne musique comme nous. Ils aiment faire gueuler l'ampli avec un son de guitare saturé sur des riffs punks, garages, et chantent des paroles basiques en anglais ou en espagnol.
Adolescents, énervés (et cultivés) tout ce qu'il faut pour attirer notre attention!


01 Ton Premier disque?
Emi The Mantis (batteur) : The Beatles - "Please Plaese Me"
Santi the mantis (guitariste - chanteur) : The Rolling Stones - "December's child"

02 Un disque pour chanter sous la douche?
Emi : The doors - "The Doors"
Santi : N'importe quel Charlie Parker

03 Un disque pour emmerder les voisins?
Emi : The Mantis - "Where are you my generation?". C'est déja fait, ils ont meme apellé les flics !
Santi : Los Saicos - "Demolicion" par ce qu'un groupe de punk péruvien de 1964 ne peut que faire chier tes voisins

04 Un disque pour jouer au frisbee?
Emi : "Clifford Brown & Max roach at basin street", assez speed, avec ça t'es assurer de reussir ton lancé
Santi : Honny and the bees band, un super groupe d'afro beat mais je ne crois pas qu'il ai fait un album entier, en tout cas leur single sont parfait pour jouer au frisbee.

05 Un disque pour twister?
Emi : Elvis - "That's all right", rien de mieux, bien que certaines versions de "that's all right" la vallent largement
Santi : Chubby Checker - "Twist" par ce que le mec repet au moins 15 fois le mot "twist" par chanson, rien que pour ça, il méritait le titre

06 Un disque pour chopper?
Emi : Chuck berry - "rock rock rock"
Santi : un bon vieux Elvis - "Loving you" ça marche toujours ou bien l'album de Gainsbourg - "jane birkin et serge Gainsbourg"

07 Un disque pour jouer au twister avec une fille?
Emi : "lester young and the teddy wilson quartet"
Santi : The Seeds par ce que..."pushing too hard" baby

08 Un disque pour rompre?
Emi : Frédéric Chopin - "Etudes de l'opus 10 et opus 25" pour donner une dimmension encore plus tragique (bien sur fictive)
Santi : Metal urbain - "les hommes morts sont dangereux" la dernière de l'album s'appelle "crève salope" donc...

09 Un disque que tu as hontes d'aimer?
Emi : Licence IV - "c'est la fete a la morue" mon voisin l'a écouté un jour et depuis il est dans mon top 10 !
Santi : Electric Prunes - "Mass in fa minor" Quand mes potes kepon anarchistes débarquent, je préfère le cacher!

10 Le disque que tu écoutes le plus en ce moment?
Emi : Charlie Parker - "Blue bird"
Santi : Fela Kuti - "Zombie"

dimanche 25 novembre 2007

Los Vidrios Quebrados - La Primavera de Miss L'O.B. (1967)


1967 est une superbe année, vous le saviez surement c'est l'année du sergent poivre de son club de coeurs solitaires. Mais pas seulement, de l'autre côté de l'Atlantique dans des contrées où la langue de Shakespeare n'est pas parfaitement maîtrisée, un sublime album de pop psyché sort Fictions. Los Vidrios Quebrados sortent le single Friend / She'll Never Know I'm Blue sur la division chilienne du label Odéon puis l'année suivante leur seul et unique album (sur RCA). En effet, les musiciens du groupe peut à l'aise dans leur pays d'origine souhaitent partir sur la terre de leurs idoles l'Angleterre, mais 3 d'entre eux ne feront pas le voyage, retenus au pays. Seul l'un des cerveaux du groupe, Hector Sepulveda prit le départ pour Londres en 1969 et le groupe se sépara par le force des choses. La Primavera de Miss LOB est un de mes morceaux préféré sur l'album, il est lent presque folk, il y a des harmonies vocales, un chant à la limite de la justesse, de très belles mélodies et un charme un peu fait-à-la-maison. D'ailleurs, on raconte une anecdote amusante sur le groupe, compte tenu de leur manque de moyen et de la difficulté de trouvé le materiel au chili, ils avaient fabriqué eux mêmes leurs instruments.

écouter la primavera de miss lob


1967 was a beautif year, you know that! There was not Sgt Pepper's club but also on the other side of the sea, one of the best south american kept secret gem of the psych era: Fictions. Los Vidrios Quebrados was probably the best chilean beat band. They released in '66 a single (Friend / She'll Never Know I'm Blue) on Odeon and then their only LP on RCA. The musicians wanted to go live in the UK but only one, Hector Sepulveda did the trip in 1969, so the band split. La primavera de Miss LOB is one of the best track they did, it's a bit sounding like vocal harmonie psych folk with a big made-at-home flavour which make all the charm of this song. It isn't really suprising because was known the make their own instruments.

listen to la primavera de miss lob

Patrice Rushen - remind me (1982)

Patrice Rushen est remarqué en 1972 (alors qu'elle n'a que 18 ans) à une compétition organisée au festival de Jazz de Monterey, elle est alors signée sur le label Prestige et signe 3 albums pour eux avant d'atterir chez Elektra et connaitre un vrai succès à partir de la fin des 70s avec comme point culminant l'album Straight from the heart en 1982 et son single mythique "forget me nots". Sur le même Lp on trouve le superbe morceau remind me au tempo beaucoup plus lent, une composition co-signé par Patrice Rushen elle même, elle y joue également du piano électrique avec pas mal de talent!

Patrice Rushen won a competition at the Monterey jazz festival in 1972, then she was signed to Prestige and did 3 Lps for them. At the end of the 70s she moved to Elektra and had a lot of success, especially with her 1982 LP Straight from the heart, wich was boosted by the awesome club single "forget me nots". On the same disc we can find "remind me" a great mid tempo tune with great rhodes playing by Patrice Rushen herself!

écouter / listen to remind me

the Jones Girls - nights over Egypt (1981)

The Jones Girls avant de percer sur Philadelphia International à la fin des 70's ont connu presque dix ans de galère, en effet leurs disques solos ne marchent pas malgré des signatures sur des labels prestigieux (tel que Invictus), en revanche elles sont des choristes appréciées, et tournent ainsi avec Diana Ross. Remarquées par PIR, elles sont signées sur le label et confiées aux bons soins des producteurs et songwriters maisons, elles obtiennent enfin un succès mérité, avec des titres aussi mortels que Nights over Egypt (cosigné par Dexter Wansel et produit par Kenny Gamble en personne!) en 1981, ce morceau démontre que loin de s'essoufler le son de Philly a durablement marqué la musique soul pendant toutes les 70's et même un peu après.

écouter nights over egypt

The Jones Girls before joining and having succes with Philadelphia International, were in the business for a long time doin some disc on famous label like Invictus (created by Holland-Dozier-Holland). If their own recordings didn't chart, they were very appreciated as backing-vocal singers. They did a tour with Diana Ross and were signed by PIR wich gave them the best house songwriters and producers, as on this great track and absolut classic co-written by Dexter Wansel and produced by Kenny Gamble himself!

listen to nights over egypt

lundi 19 novembre 2007

10 disques # 03: Sven Löve

3ème invité de marque pour notre rendez vous hebdomadaire, nous accueillons cette fois ci Sven Löve, une figure incontournable de la scène house française garage (house) / deep / soulful. En 1994 il lance avec Greg Gauthier la mythique soirée Cheers, un incontournable de la vie nocturne parisienne depuis plus de 10 ans, à la liste d'invités prestigieuse (de Kerri Chandler en passant par Timmy Regisford ou Kenny Bobien). Il mixe régulièrement à Paris et à l'étranger, et produit depuis quelques années d'excellents maxis en compagnie de Catalan FC (notamment un très bon remix de Sebastien Tellier). Ses gouts ecclectiques et personnels en font une victime idéale de notre terrible questionnaire.

01 Ton Premier disque?
Cristopher Cross "Ride Like The wind"
02 Un disque pour chanter sous la douche?
Womack & Womack "Teardrops"
03 Un disque pour emmerder les voisins?
Elvis Costello "(I dont want to go to) Chelsea"
04 Un disque pour jouer au frisbee?
Tout Raphael (encore faut-il en posseder)
05 Un disque pour twister?
France Galles "Laisse Tomber Les Filles"
06 Un disque pour chopper?
Lloyd Cole "Forest Fire"
07 Un disque pour jouer au twister avec une fille?
Cole Porter "Paris Loves lovers"
08 Un disque pour rompre?
Nat King Cole "Smile"
09 Un disque que tu as hontes d'aimer?
Cristopher Cross "Ride Like The Wind"
10 Le disque que tu écoutes le plus en ce moment?
Jose Gonzales "In Our Nature"

myspace / cheers / cheers forum

dimanche 18 novembre 2007

Pressure Drop - Sounds Of Time (1997)


Pressure Drop est formé en 1990 à Londres par un duo de DJ Anglais (The Blood Brothers) qui s'entoure d'une (belle) équipe de chanteur. En 1997, en pleine apogée du Trip Hop, le groupe sort Elusive, un disque magnifique, tout à fait sous estimé (pourtant signé sur le label de Leftfield -Hard Hands- qui adorent le groupe), il recèle quelques superbe moment de downtempo dub, introspectif, bercé de cordes timides et retenues. Sur Sounds Of Time, une superbe voix soul pose des paroles emplies de mélancolie sur des beats fumeux et une guitare reggae. Cet album -qui contient une flopé de superbe morceaux de cet acabit tel My Friend, Silently Bad Minded, Got To Be Real...- a plutôt bien vieilli comparée à certaines gloires de l'époque (les ennuyants Portishead ou Morcheeba), le groupe était peut être l'un des seuls à mériter la comparaison flatteuse avec Massive Attack.

écouter Sounds Of Time

Pressure Drop was born in 1990 in London, formed by The Blood Brothers, a DJ duo. In '97, during the trip hop apogee, They released a superb under-rated record: Elusive (even if it was released under Leftfield's label, Hard Hands). It contains some great introspective shy-string dub downtempo songs. Sounds Of Time has a wonderful melancholic soul spoken vocal. Elusive doesn't sound old fashion compared to many of this time chart hiters (the boring Portishead & Morcheeba), this probably one of the only band which can be compared to Massive Attack without sounding weak!

listen to Sounds Of Time

samedi 17 novembre 2007

the Score - please please me (1966)

The Score est une obscure formation anglaise responsable d'un simple en 1966 sur Decca. La face A est une superbe reprise psychédélique du classique please please me des Beatles, tandis qu'en B on trouve Beg me un titre (probablement original) de très bonne facture dans une veine mod-pop que je rapprocherais de "try and stop me" des Creation ou "the Kids are allright" des Who. Inutile de dire que le choix entre les deux titres fut difficile, mais après reflexion il m'a semblé que la A était plus originale et différente, et méritait donc peut être d'avantage de figurer ici, en effet rarement les Beatles ont eu le droit à un traitement aussi intéressant et différent de l'original. Notons que les deux titres ont été compilé en cd (la face a sur the freakbeat scene, la b sur the mod scene) et que le 45tours a également été réédité, si en revanche vous cherchez le pressage original il vous faudra débourser entre 80 et 300 euros (pour le pressage démo) environ , avis aux amateurs.

The Score is an obscure british band wich released only one single in 1966 on Decca. The a side is a great cover of Beatles tune please please me in a psychedelic vein, on the flipside an original track wich reminds me the mod-pop sound of the creation (try and stop me) or the Who (the kids are allright). The two tunes are great, the choice was difficult, eventually I took the a-side wich is maybe a bit more original. You can find the two track on various cds (the freakbeat scene, the mod scene) , if you want an original copy it will cost between 80 & 300 euros (for a demo copy)!

écouter / listen to please please me


the Artwoods - these boots are made for walking (1966)

Art Wood, grand frère de Ron Wood (the Birds, the Creation, the Rolling Stones), fonde son groupe the Art Wood Combo en parallèle de sa participation au Blues Incorporated d'Alexis Korner et Cyril Davies, deux figures incontournables de la scène londonnienne du début des années soixantes. En 1964 le groupe avec l'ajout de Jon Lord (orgue) Derrek Griffiths (guitare) puis Keef Hartley (batterie) et Malcolm Pool (basse) devient the Artwoods. Leur son est très marqué par le jazz et le blues, ce qui les rapproche d'une autre grande formation anglaise de l'époque Manfred Mann (également le nom du leader du groupe, étrange hein?), cependant ils n'ont jamais eu le succès de cette dernière et en 4 ans d'existence malgré un LP et quelques singles ils n'arrivent pas à se faire une place parmi les grands. Le groupe se sépare en 1967, Keef et Malcom partent rejoindre John Mayall, tandis que Jon Lord deviendra quelques années plus tard l'organiste d'une célèbre formation de hard rock....Deep Purple!
J'ai choisi une reprise de Nancy Sinatra de these boots are for walking, cette version a le mérite de développer une approche différente de ce grand morceau, et ça rend franchement bien non?

écouter these boots are made for walking


The Artwoods was founded by Art Wood the older brother of Ron Wood (Birds, the Creation, the Rolling Stones) previously from the Blues Incorporated, a band with two of the most important figures of the early london scene Alexis Korner and Cyril Davies. Between 1964 & 1967 the Artwoods did several singles and one LP, but they failed to success in the charts even if they were a very appreciated club band. Their sound is very jazzy and bluesy, and reminds me a bit the best cuts of Manfred Mann. Their Drummer (Keef Hartley) and their bassist (Malcolm Pool) joined John Mayall band, whereas a few years latter Jon Lord became part of the mythic hard rock band Deep Purple. These boots are made for walking is cool cover of Nancy Sinatra tune, with a great groove that will stuck you to the dancefloor.

listen to these boots are made for walking

lundi 12 novembre 2007

10 disques # 02: Fugu

Après avoir reçu Xavier Boyer pour le premier épisode de cette série que l'on espère à succès, on continue avec un grand espoir de la scène pop française Fugu (de son vrai nom Mehdi Zannad). Après des débuts prometteurs, partageant des splits singles avec quelques formations mythiques comme St Etienne ou Stereolab, Fugu sort son premier LP "01" en 2000, suivi en 2005 par "As Found" récemment sorti en Angleterre (en septembre me semble-t-il). Fugu partage avec Tahiti 80 cet amour pour la pop ouvragée, puisant ses références dans les sixties (Beach Boys, Zombies, Beatles) et les meilleurs combos de power pop 70's (Raspberries, Big Star), le tout avec classe et brio, assurément on aimerait entendre un peu plus parler de Fugu. Mais pour l'heure voici les réponses de Mehdi à notre petit questionnaire.

01 Ton Premier disque?
le 45 tour "Everything Must Change" de Paul Young
02 Un disque pour chanter sous la douche?
"Good Day Sunshine" ou "Rain" des Beatles
03 Un disque pour emmerder les voisins?
"White Noise"
04 Un disque pour jouer au frisbee?
un disque de Björk
05 Un disque pour twister?
un disque des Surfs
06 Un disque pour chopper?
"The Notorious Byrd Brothers"
07 Un disque pour jouer au twister avec une fille
"Sugar, Sugar" des Archies
08 Un disque pour rompre
"It's Over" de ELO
09 Un disque que tu as hontes d'aimer
les chansons que j'adore avec "Jesus" dans le titre, "Jesus Was a Crossmaker" de Judee Sill, "Jesus" du Velvet Underground, "Jesus Christ" de Big Star
10 Le disque que tu écoutes le plus en ce moment
The City : "Now That Everything's Been Said"

Myspace / Site internet / Myspace du film la France (avec une participation de Fugu à la BO)

jeudi 8 novembre 2007

One-Two - O-Hot Brain (Filthy Dukes Society Remix) (2007)


One-Two c'est l'un des duo les plus excitants de la scène musicale parisienne, Frédéric et Séverin font une musique amusante, dansante et pleine d'entrain. Un vrai plaisir sur scène, ils sont aussi capables d'enregistrer quelques tueries incroyables, notamment leur fameux Oh Yeah, All Right. Mais ici, c'est à un autre de leur morceau qu'on s'intéresse, O-Hot Brain, dernier single en date, dans sa version remixée par les DJs branchouilles de Londres Filthy Dukes. Leur relecture est juste magnifique, ils ont transformé ce morceau d'electro pop rock sautillant en une pure beauté d'electro disco avec de superbe nappes, un truc à la fois sexy et planant. Le genre de truc qui ferait une concurrence redoutable à Metro Area... Attention Morgan, Filthy Dukes arrivent!

écouter O-Hot Brain (Filthy Dukes Remix)

One-Two is one of the most exciting band in Paris. Frédéric and Séverin are making a really funny music, which sounds great on the dancefloor. They also released some great tunes such as Oh Yeah, All Right! But, it's O-Hot Brain we want to talk about, the Filthy Dukes' remix. This hipster DJs from London has done a great remixwhich is sounding like metro areo electro disco, the pads are just beautiful. Be careful Morgan, Filthy Dukes are comming!

Listen to O-Hot Brain (Filthy Dukes Remix)

dimanche 4 novembre 2007

10 disques # 01 : Xavier Boyer

Du coté de RP1T on a décidé de créer une nouvelle rubrique, un petit questionnaire que l'on soumet à des artistes que l'on adore, et pour démarrer, pouvait on espérer mieux que Xavier Boyer chanteur de l'excellente formation française pop (et un peu plus) Tahiti 80, et auteur d'un premier LP en solo sous le nom d'Axe Riverboy (en tournée un peu partout, n'hésitez pas à aller voir son myspace pour les dates).

01 Ton Premier disque?
Lipps inc "Funky Town"
02 Un disque pour chanter sous la douche?
Sacha Distel "Raindrops Keep Falling On My Head"
03 Un disque pour emmerder les voisins?
Suicide "Frankie Teardrop"
04 Un disque pour jouer au frisbee?
n'importe quoi par Sigur Ros
05 Un disque pour twister?
The McCoys "Hang On Sloopy"
06 Un disque pour chopper?
Al Green "How Can You Mend A Broken Heart?"
07 Un disque pour jouer au twister avec une fille
Smokey Robinson "Whole Lot of Shakin' In My Heart (Since I met You)"
08 Un disque pour rompre
Carly simon "You're So Vain"
09 Un disque que tu as hontes d'aimer
Black "Wonderful Life"
10 Le disque que tu écoutes le plus en ce moment
Richard Swift "Dressed Up For The Letdown"

Myspace Axe Riverboy / Myspace Tahiti 80 / Site Tahiti 80

Notons pour les fans de Tahiti 80 que l'on peut télécharger (sur le shop du site internet) contre une donation (ou pas) le premier mini lp du groupe avant sa signature sur le label Atmosphériques, avec entre des versions originales de certains des morceaux qui figurent sur le premier LP du groupe.

Freq Nasty feat Amazirée - I was made for loving you (1999)

A la fin des années 90 alors que la vague Big Beat s'épuise, une poignée de labels et de producteurs crééent un breakbeat plus somble et électronique, marqué aussi bien par la drum n bass que des influences très variées, allant du dub en passant par la trance. On compte parmi eux des labels comme TCR ou Botchit & Scarper (créé par des anciens du mythique label dnb SOUR), c'est sur cette dernière structure qu'en 1999 sort le premier LP de Freq Nasty, un producteur anglais d'origine néo-zélandaise. Mélange d'influences de série Z (cf la pochette), de funk, d'electro 80's, de grosses basses et breakbeats, ce disque est une des références du genre et probablement un des meilleurs disques de musique électronique de 1999, aujourd'hui même si la prod peut sonner moins phat que les disques actuels, il continue d'être frais et unique. En témoigne cette reprise à conte-courant du tube disco-rock de Kiss, passé à la moulinette RnB et nourri à la basse qui fait trembler les murs. Par la suite Freq Nasty a changé de label pour Skint, nom phare de la scène big beat 90's, sortant un second album avec d'excellents moments mais quand même un cran en dessous, depuis c'est assez calme même si il semblerait que Freq Nasty n'aitt pas dit son dernier mot!

In the late 90's the big beat was a bit out of fashion, the big names were still (and are still for most of them) there but the sound was a bit boring, too many producers were doing the same thing. A brand new sound emerged from London underground, around labels like TCR or Botchit & Scarper (created by guys from the great and cult dnb label SOUR) and producers like Rennie Pilgrem, T Power, Blim...FreQ Nasty was one of them and his first LP in 1999 is still a nowadays a reference in Nu Breaks. Sure the production is not phat as today, but it's so fresh and really good with his various influences from Z-movies to 80's electro and 90's DnB...One of the greatest electronic album of 1999. I was made of loving you is a bit appart from others lp tracks but it's very good, a phantastic cover of Kiss disco-rock hit, in a dark rnb vein.

écouter / listen to I was made for loving you

dimanche 28 octobre 2007

So So Modern - The Love Code (2007)


En Nouvelle-Zélande, il n'y a pas que des rugbymen, des kiwis et des moutons, il y a aussi So So Modern. Originaire de Wellington, le quatuor est la nouvelle découverte de l'excellent label Transgressive. Il joue un rock stroboscopique décomplexé. Electro funky rigolo dansant, ça saute, ça bouge son boule et il y a des cowbells dans tous les sens. Voici un groupe réjouissant, dont la musique pourrait être la définition de ce que devrait être le rock en 2008, quelque chose de fondamentalement divertissant à la croisé des chemins. Eux par exemple ont du croisé celui de Devo qui aurait pris des exctasy en voulant imiter Reactor Party de Shitdisco.
Ici je vous mets, l'un des petits tubes fou fou de leur EP Friendly Fires, l'excellent The Love Code, avec sa rythmique punk funk chaviré, et ses mélodies de synthé (pseudo) analogique, pas leur morceau le plus original, mais sans doute le plus efficace!

écouter The Love Code

In NZ, there are not only rugby players, Kiwis and sheeps, there is also So So Modern! Coming from Wellington, this 4 part band is the brand new next-big-thing discovered by our favorite indie label, the massive Transgressive. They're playing a crazy stroboscopic indie rock. Funny, Electro & Funky, this is the music for dancing, jumping and shaking your booty like black girls in mtv gangsta rap video clips. This should what rock will be in 2008! So So Modern is sounding like if Devo took exctasy trying to covering Shitdisco's Reactor Party.
I choose one of the anthem of their crazy ep Friendly Fires, the great The Love Code, imagine punk funk beats, fuzzy synths and bouncy vocals... All Right!

listen to The Love Code

samedi 27 octobre 2007

the Cadillacs - speedoo (1955)

Cette fois un retour dans le passé encore plus marqué, puisqu'il s'agit du morceaux le plus ancien jusqu'ici sur ce blog (le précédent étant plus récent de deux ans). The Cadillacs est une des formations les plus connues de Doo Wop, genre ayant eu son heure de gloire dans la deuxième moitié des 50's. En 1954 ils enregistrent leurs premiers disques mais c'est en décembre1955 avec Speedoo qu'ils explosent dans les charts rnb, mais aussi pop. Si le groupe s'essouffle commercialement, comme le genre à la naissance des 60's, le phrasée typique de cette musique, continue d'influencer de nombreux groupes par la suite en particulier de soul (Temptations, O Jays, ou Persuaders en tête) voir de rock (XTC des débuts, Hot Club de Paris). Plus de 50 après ces morceaux continuent d'avoir une fraicheur irresistible.

The Cadillacs are a well known 50's band of Doo Wop. In december 1955 they rose in the rnb and pop charts with the great Speedoo. If at the start of the 60's the kind of music they've done was less succesfull, it continued to influence a lot of band including the Temptations, the O Jays, the Persuaders and even more funny XTC or actual indie band Hot Club de Paris. Indeed those old songs are nowadays still strong and fresh!

écouter / listen to speedoo

vendredi 19 octobre 2007

the Persuaders - love attack (1973)

Après les Classic Sullivans, on continue avec un autre morceau de soul sortie la même année Love Attack de the Persuaders. Signé sur Atlantic, ce groupe de New York connait un très grand succès avec le titre Thin line between love & hate, cependant ils ne s'imposent pas pour autant comme une valeur sûre dans le paysage soul américaine, il faut dire que la concurrence est rude! Si ils sont surtout connu pour un son assez mellow / smooth j'ai choisi un titre de très bonne facture dans une veine assez proche de la soul psychédélique des Chi Lites, O jays voir Temptations...Désolé pour la qualité du son, c'est un rip de mon vinyl, le morceau n'est malheureusement pas disponible sur cd à ma connaissance (?).

écouter Love Attack

Another soul tune from 1973! The Persuaders is a soul vocal band from NYC, they were on Atlantic records, and did a big hit with thin line between love and hate.Love attack is a fine tune wich reminds me a bit the psychedelic soul of O Jays, Chi-Lites and maybe the Temptations. Sorry for the "poor" sound quality, it's taken from my own vinyl copy (as the scans).

listen to love attack

the Classic Sullivans - paint yourself in the corner (1973)

Ma dernière excursion dans un disquaire m'a donné envi de parler de ce très beau morceau de Modern-Soul (dispo sur une très belle compilation chez Warner). Je fouille les bacs situés en dessous là où l'on met les daubes et les disques pas triés (ya pas que du nul ya aussi qq ojays etc.), j'en ressors avec disons 40 ou plus 45tours de toute sorte. Parmi les disques, un 45t dans une pochette blanche, avec le logo du label Kwanza, il me semblait avoir vu ce nom quelque part sur une compilation de funk, je me dit que j'ai rien à perdre à l'écouter, une fois sur la platine, la première face n'est pas top, mais par habitude je met l'autre face sans trop y croire, et là super bonne surprise, je reconnais direct le morceau sans savoir d'où...Je le prend, et après vérification je le connaissais d'une compilation cd (you'd better believe it). Parlons en un peu de ce 45tours d'ailleurs, the Classic Sullivans est une formation de soul américaine mené par Eddie Sullivan qui cosigne d'ailleurs ce morceaux. Ce Eddie Sullivans est un ami de Marshall Thompson (l'autre auteur), un des chanteurs du fameux groupe de Chicago les Chi-Lites, il produit également le disque. La connection "chicago" explique peut être ce timbre de voix qui rappelle Curtis Mayfield et d'autres chandeurs (Gene Chandler) de cette ville. Bien qu'ayant de bons retours de la part des djs qui le jouent régulièrement, le titre ne fonctionne pas particulièrement bien sur un plan commercial, le groupe en reste à quelques singles et n'arrive pas à percer, dommage à l'écoute de ce très beau titre de soul 70's on se dit qu'Eddie et les siens auraient mérité mieux!

écouter paint yourself in the corner

The other day I was in a second hand vinyl shop in Paris, I had taken a lot of 7inches to listen, among them, one with the Kwanza label, I listenned to it, the first side was not so good, but I put the second one , and it's was really great, I known the song from somewhere but at this moment I didn't remember from where, actually it was on a great modern soul comp' by Warner (You'd better believe it). The Classic Sullivans is a soul american band, the leader (Eddie Sullivan) was a friend of Chi-Lites member Marshall Thompson wich produced also that 7inches. Put yourself in the corner is a fine piece of smooth soul, the voice remind me a bit Curtis Mayfield.

listen to paint yourself in the corner

mardi 16 octobre 2007

Colin Blunstone - misty roses (1971)

On ne s'en cache pas les Zombies font parti de nos groupes favoris du coté de RP1T, c'est donc pour la troisième fois qu'apparait leur nom sur ce blog, ainsi avions nous évoqué un titre du premier LP du groupe, et une reprise de leur classique 'she's not there' par le chanteur sous le pseudo de Neil McArthur à la fin des 60's. Revoici donc Colin Blunstone, cette fois sous son vrai nom pour son premier lp solo intitulé "one year" en référence à sa longue gestation, c'est une très bel album de pop travaillée, pas parfait mais magnifique (on passera sous silence un solo horrible de guitare sèche sur carolina goodbye). Parmi les moments fort, figure cette sublime reprise de Misty Roses (de Tim Hardin), encore une fois avec ce groupe (ou ses membres donc) on atteint des sommets en matière de pop music.

écouter misty roses

The Zombies are one of our favorite bands at RP1T, so for the third time on this blog you can hear the beatiful voice of Colin Blunstone. After a track from their first lp, a cover under the name of Neil McArthur of their most known tune she's not there, this time is for the first solo Lp of the singer Colin Blunstone. If it's not great as Odessey and Oracle, it's an amazing lp of crafted pop, essential. I take one of my fav' on it, a great cover of Tim Hardin's track Misty Roses.

listen to misty roses

samedi 13 octobre 2007

Geno Washington and the Ram jam Band - Michael (the lover) (1966)

Geno Washington est un américain installé en Angleterre suite à sa mobilisation sur une base aérienne militaire américaine sur l' île. Il rejoint la formation anglaise the Ram Jam Band, et devient leur leader grace à une vrai présence scenique. En 1966 sort le single Michael the lover, un très bon titre de soul à l'anglaise, si Geno et son groupe n'ont jamais eu de reconnaissance internationnale en Angleterre ils ont été une formation populaire, avec des albums placés régulièrement dans les charts et des concerts toujours remplis.

écouter Michael (the lover)

Geno Washington was an american soldier based in a USA Airforce station in the UK. He became the leader of the british Ram Jam Band. Together they did some singles and LPs, with modest charts success. They were also a very appreciated live band especialy in the north of the country. Michael is a fine soul tune from 1966, Geno Washington and the Ram Jam Band at their best or near.

listen to Michael (the lover)

Electric Light Orchestra - daybreaker (1973)

Sur les cendres du mythique groupe psychédélique anglais the Move, Roy Wood fonde avec Jeff Lynne le groupe Electric Light Orchestra qui ambitionne de reprendre les choses là ou "I am the walrus" les a laissé. Très vite Roy Wood s'en va pour former Wizzard, Lynne reste le seul vrai maitre à bord d'un groupe dont les line up changent fréquemment. Sur le troisième LP du groupe se trouve le titre instrumental Daybreaker, également face b du single ma-ma-ma-belle, un titre qui fusionne des éléments de classiques avec une ligne de moog terrible.

écouter daybreaker

After the split of the mythic english psychedelic band the Move, Roy Wood and Jeff Lynne founded Electric Light Orchestra, their aim was to continue where "I am the walrus" left the things. Roy Wood after the first LP left the band to form Wizzard. So Jeff Lynne became the leader of a band with constant change in the line up. On the third album we can find the very nice daybreaker, an instrumental track that mix instrumental orchestration with a very good moog.

listen to daybreaker

Herbert Léonard - cher monsieur Fantaisie (1968)

Pour les français je crois qu'Herbert Léonard n'est pas un inconnu, pour autant son cas mérite plus qu'être vite expédié à cause de ses tubes 80's médiocres dans l'ensemble. Avant ce comeback réussi commercialement, Herbert Léonard a enregistré de nombreux disques dans la deuxième moitié des 60's en particulier entre 1967 et 1969. Après être monté sur la capitale l'alsacien, se spécialise dans la soul et il le fait franchement plutôt bien, il s'en tire très honorablement sur des morceaux cultes de la Stax comme Hold On I'm Commin de Sam and Dave, et reprend même des tubes rock à sauce groovy comme Somebody to love des Jefferson Airplane devenu pour un peu d'amour. Le morceau qui nous intéresse plus particulièrement aujourd'hui est la face b du beaucoup moins intéressant pour être sincère, l'excellent cher monsieur fantaisie, une sorte de blue eyed soul à la française, avec de très beaux arrangements, une rythmique qui pète... et pour ne rien gâcher ce disque peut se chopper pour pas trop cher.

écouter cher monsieur fantaisie

Herbert Léonard is a well known french singer, he did crappy singles in the 80's, but his 60's work are a lot better than expected. He was a quite good soul singer, and did fine covers of international hit as Somebody to love (pour un peu d'amour) or Hold On I'm Commin (je suis là). Cher Monsieur Fantaisie is the b-side of the less interesting pour être sincère, it's a very good cut of blue eyed soul with sweet arrangements and powerfull drums.

listen to cher monsieur fantaisie