mercredi 6 juillet 2011

Ty Segall - Goodbye Bread (2011)

Si vous êtes un lecteur assidu de ce blog vous savez alors déjà que Melted était mon disque favori l'année dernière. Pour moi Melted était un grosse claque, un disque viscéral, à la fois lourd mais assez subtile, et avec de super morceaux. Ty Segall en concert avait confirmé mes espoirs lors d'une prestation extraordinaire au point FMR. Sa récente apparition à la Gaité Lyrique m'avait carrément laissé sur ma faim, c'était, je pense, surtout du aux problèmes techniques (Ty a pété sa guitare). Le morceaux "goodbye bread" lancé en éclaireur ne m'a pas non plus totalement convaincu, j'ai apprécié la touche "Beatles" mais je l'ai trouvé mou, la face B était par contre très réussi bien que toujours très pop et assez loin de ce qui faisait la force de Melted, mais je suis loin d'être contre le changement et l'évolution, bien au contraire...

Voilà les sentiments qui prévalaient dans mon esprit à l'arrivée de l'album. Je crois que dix jours plus tard je ne suis toujours pas sûr d'avoir une opinion précise de ce disque, j'aurais peut être du attendre pour en parler alors? La bonne dizaine d'écoutes au compteur commence cependant à me faire entrevoir un certain nombre de choses. En dehors d'être moins brutal et barré que son prédécesseur , ce nouvel album est dans la continuité du précédent. Ty Segall semble de plus en plus se concentrer sur ses albums, pour les rendre cohérents et construits, la production est également plus propre et proche des ""standards acceptables"". Niveaux influences l'ep Ty Rex semble avoir eu quelques conséquences, on note ainsi une vrai touche glam dans ce disque, on ajoutera en vrac: les déjà mentionnés Beatles, Syd Barrett (mais dans une bien moindre mesure que chez White Fence par exemple), et pourquoi pas aussi un peu de grunge 90s même si c'est moins vrai qu'en concert. L'artwork ne sera pas du goût de tout le monde mais moi je le trouve cool.

Voilà pour la description plus ou moins objective de Goodbye Bread, passons à mes impressions. Comme je le disais je ne sais toujours pas quoi penser de ce disque, et en fait je crois que je l'aime moins que Melted. Je le trouve moins fantaisiste, moins sauvage que son prédécesseur. Il manque un truc, car si Goodbye Bread conserve cette lourdeur (voir pesanteur) déjà explorée dans Melted, on y perd aussi certaines choses, l'écriture plus resserrée fait moins place aux petites touches de folies que l'on trouvait avant, comme les arrangements farfelus de Caesar (la flute, le piano), ou les saturations qui semblaient être sculptées dans du magma encore brûlant. Les chansons sont pas mal, certaines sont mêmes excellentes (j'adore "my head explodes" par ou encore "you make my sun fry") mais le disque dans son ensemble est un peu mou et se perd un peu trop souvent à mon gout en longueurs, comme sur l'interminable dernière minute de "i'm with you" qui détruit tout ce qu'avaient construit les trois minutes et quelques précédentes.

Goodbye Bread est un très bon album, et je le trouve plutôt encourageant dans la carrière de Ty Segall, je pense qu'il nous réserve de bonnes choses pour l'avenir, mais en soit, je ne peux pas dire que j'ai pris autant de plaisir, et été aussi conquis et convaincu que par le génial Melted. A sa décharge la barre avait été mise très haute, et on appréciera la volonté de l'américain de continuer à explorer de nouvelles voies.


Ty Segall - my head explodes


achat:
Hands & Arms / amazon

2 commentaires:

Eddy a dit…

"comme sur l'interminable dernière minute de "i'm with you" qui détruit tout ce qu'avaient construit les trois minutes et quelques précédentes". Foutaises. Ce passage est jutement une belle conclusion à cet album. Moins brutal certes, mais il l'avait annoncé, ne soyons pas si surpris.

RawPowerMagazine a dit…

Je viens de lire ta chro' et le début de celle-ci est identique à la mienne :-))))
promis j'ai rien copié !
Bon sinon je m'y suis fait à ce disque, à force de le faire tourner ...