mercredi 23 septembre 2009

James - dreaming up tomorrow (1990)

Par acquis de conscience, j'essaie toujours d'écouter les deux faces d'un single, donc pendant ma session "early 90s" j'ai mis ce disque là (James - come home) sur la platine, et ensuite, hope je retourne le 7 pouces, et démarre "dreaming up tomorrow", et là stupeur, je ne m'attendais pas vraiment à ça en fait! En effet, ce titre s'apparente beaucoup plus au James des débuts, celui de Stutter, ou des deux 45 tours sur Factory, quand le groupe était encore très influencé les Smiths et autres formations mancuniennes circa 1980, et faisaient cet espèce de mélange bizarre de folk acoustique et de post punk par moment super cool (le maxi sur factory en particulier), et ici je trouve que ça le fait vraiment bien, alors je vous laisse découvrir ce titre par vous même!

I was listenning to some of my early 90s indie singles, bought mainly on eBay those last monthes - years... Come Home by James came to my deck, and then i put the other side, and what a surprise! Dreaming up tomorrow is an excellent track! it sounds a lot like their early stuffs (Stutter and the Factory singles come to my mind) when they did that strange mix of acoustic folk with post-punk!

James - dreaming up tomorrow

3 commentaires:

roubi a dit…

j'ai un roman en préparation sur james et leurs faces B ont souvent été aussi bonnes que leurs faces A... elles étaient même parfois meilleures après Goldmother: les titres pompiers en A et les morceaux dépouillés en B...
j'ai lu récemment une interview de turzi où il disait que l'album wah fait avec Brian eno était un chef d'oeuvre alors que je suis sûr (sans l'avoir écouté) que c'est une merde.. .tu l'as écouté??

Alex Twist a dit…

non pas écouté, pourquoi tu penses qu'il craint?

roubi a dit…

Ben toute la période post Goldmother n'est pas essentielle, même "Laid" (y a quelques titres par ci par là qui sont tout de même de bon niveau)...
Wah! était une sorte d'album concept à la pochette hideuse. S'il y a une justice dans le monde, c'est un album pourri.