dimanche 3 octobre 2010

the Coral - sandhills (2010)

Mon précédent sujet était consacré aux Stands, un groupe sympathique avec quelques chansons bien troussées, mais qui somme toute, ne nous voilons pas la face , relève de la seconde division. Les Stands seraient du genre le club d'une ville de taille moyenne qui joue le milieu de tableau avec un public familiale et sympathique. The Coral ne joue pas dans la même catégorie, eux ce seraient plutôt des éternels outsiders, des types qui arrivent toujours très bien placés (3 ou 4ème du championnat) mais le titre leur échappe à chaque fois. Les années passent, les leaders changent, mais eux ils sont toujours là et sont toujours aussi respectés de leurs adversaires tout en étant incapables de franchir la petite marche qui les séparent du firmament.

Bon hé bien j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle: ce nouveau disque ne va pas leur permettre d'accéder à un statut autre que celui de groupe favoris des nerdy de musique, comme peuvent l'être à leur façon les Field Music, Teenage Fanclub et d'autres formations que j'ai tendance à beaucoup aimé, vous en tirez les conclusions que vous voulez! La bonne nouvelle c'est que l'inspiration ne semble pas se tarir du coté des Coral, et ceux malgré le départ de leur guitariste Bill Ryder Jones dont la présence était indéniable.

Les choses avaient remarquablement bien commencé pour ce disque, la production devrait être de John Leckie (alias le type qui a produit les Stone Roses*) et le titre en preview était bien ahurissant avec une bonne grosse dose d'harmonie à la CSN&Y. Pourtant une fois dans les bacs, Butterfly House a déçu pas mal de monde, les critiques qui reviennent le plus souvent: une production trop léchée, des chansons dérivatives et moins inspirées, l'absence du guitariste qui apportait ce petit coup de fouet... Très franchement je les conçois très bien, mais pour moi the Coral sont allés vers un truc plus poppy et léger, mais pas moins talentueux.

Le disque est comme à son habitude solide, et gagne à chaque écoute. Il y a toujours le (petit) lot de morceaux sans intérêt, avec une mention en particulier au tout à fait inopportun de mièvrerie et particulièrement peu inspiré dans son refrain "green is the color", mais ne nous voilons pas la face, sur la plupart des Coral il y a toujours deux ou trois titres moins biens non? Coté production, pour ma part j'apprécie beaucoup le travail de Leckie, le disque est aéré, et il est presque spectorien sur les bords (l'intro de "walking in the winter" ou "more than a lover" me semblent être des clins d'oeil assez évidents), les voix sont superbes, tout comme les guitares, qui comme par hasard sont précisément comme je les aime (jangly, folky, claires, etc). Niveau chanson je trouve les Coral toujours aussi inspiré**, et j'adore la tonalité très californienne*** de l'album, moi je suis sous le charme, ceci dit c'est vrai que c'est plus léger qu'avant (mais ça reste du Coral à 100 km quand même - la force des grands!).

Bon j'ai dit l'essentiel, peut être faut-il souligner quelques détails d'intendance: pas moyen de chopper l'album vinyle en dessous de 20 euros (ou disons 19,5€ ...) c'est un peu abusé... Et puis autre détail chiant: les bonus tracks, ils sont super bons et même parfois mieux que sur l'album, je capte pas trop le concept? En tout cas je vous ai ajouté en bonus à ce petit texte, un morceau sur lequel je dois dire un mot et intitulé "another way".

Un gentil chanteur d'un super groupe français, m'a très justement signalé ce morceau suite à un de mes craquages (réguliers) sur Big Star sur un très célèbre réseau social que trop de gens utilisent. Hé oui "another way" ça ressemble pas mal à "watch the sunrise" de la grosse étoile d'Alex et Chris (on est intime depuis je les prie tous les soirs). On y retrouve ce même dépouillement, cette nudité presque gênante des mélodies, et puis la voix semble prendre des intonations d'un morceaux enregistré plus de 30 ans avant dans les studios Ardent de Memphis. Bref j'ai adoré cette chanson bien sûre, et ouai je regrette qu'elle ne soit pas sur la version normale de l'album, car elle est superbe.

the Coral - sandhills



the Coral - another way



acheter le 33 tours sur amazon


* Il faut aussi lui attribuer les mérites de la productions des deux disques d'XTC sous le pseudo Dukes of Stratosphear, un travail remarquable

** mes favorites: walking in the winter, falling around you, butterfly house, sandhills, 1000 years, two faces, more than a lover...

*** folk-rock, pop psyché...

2 commentaires:

Infrason a dit…

j'ai pas spécialement accroché à cet album, mais je suis agréablement surpris par "Another way". Supère chanson, c'est étrange qu'il ne l'aient pas mis dans l'album.

Alex Twist a dit…

oui étrange en effet, c'est un super morceau.
Peut être que la parenté assez marquée avec Big Star les a dissuadé?