lundi 26 septembre 2011

123Mrk - Noname EP (2011)



Il est rarissime que nous parlions de musique électronique ici, cela vous semble peut-être surprenant mais avant d'être des amateurs pointus de rock, nous sommes, aussi bien Alex que moi, des grands défenseurs des musiques électroniques. Voici donc mon coup de coeur de l'été, dont je n'arrive pas à me défaire depuis plusieurs semaines... et il est FRANÇAIS. 123MRK, Arthur de son prénom, marseillais (personne n'est parfait) vient de sortir, un sublime EP de Bass Music élégante et racée. Bien que je déteste ce terme, ce disque a quelque de chose de « post » dubstep, voilà notre b-boy marseillais qui marche avec assurance dans les pas de gens comme Fantastic Mr Fox ou Mount Kimbie (en plus dancefloor), et il n'est vraiment pas loin d'en atteindre le niveau, c'est dire la qualité du disque. Parlons-en justement. 

La grande force du disque (digital pour l'instant mais réjouissez-vous, le vinyle devrait arrivé cet automne, AMEN) est qu'il décrit avec évidence le style de 123Mrk, tout commence par une nappe, quelques accords délicieux, enfin un disque de bass music qui aligne au moins trois accords dans chaque morceau (amateurs de pop, cela vous semble quasi une évidence, mais en électronique, c'est loin d'être la règle) -une vraie musicalité rarissime dans ce domaine- mais aussi des samples de voix illettrés, chose qui souvent m'irrite, mais utilisé ici comme un instrument ou une ponctuation plutôt que pour masquer le manque d'idées (et dieu sait qu'il en a des idées). Mais le garçon ne gagne pas en musicalité ce qu'il perd en effet dancefloor, le morceau titre Noname et Invisible Colors sont des vraies bombasses pour faire shaker le booty des minettes grâce à des basses rondelettes et des beats saccadés, on sent les influences UK Garage et UK Funky qui pointent. Mais les deux morceaux qui me rendent le plus fou restent Pleasure (le plus Mount Kimb-esque) et surtout Unrest, putain quel morceau mes amis... Claviers découpés en petits morceaux, beat funky à souhait et des accords épiques qui se termine en petites notes de piano en arpège, on sent ici toutes la maitrise de la production de 123Mrk, un vrai grand morceau de dubstep.

Ce disque me fait tellement forte impression, que je le considère déjà comme la meilleur sortie de dubstep faite par un Français, de tout les temps, loin devant même celles de nos producteurs les plus talentueux comme Von D, F ou Likhan et loin devant les miennes (jaloux, je suis). Ce 123Mrk a des grands jours devant lui, et je ne serais pas du tout surpris de le voir faire dans les prochains mois des signatures prestigieuses (mec, si tu me lis, tu as essayé d'approcher de Black Acre ?). 


Pour l'instant ça se télécharge sur le bandcamp du label Infinite Machine, mais une sortie est prévue en vinyle (viiiiiiiiiiiiiiiite, j'ai envie de l'écouter dans ma chambre sur mon soundsystem badass !).

Retrouvez 123Mrk sur Facebook et Soundcloud.


123Mrk - Unrest [Infinite Machine 004] by 123Mrk

123Mrk - Noname [Infinite Machine IM004] by 123Mrk

1 commentaire:

Diaty a dit…

123Mrk sera l'invité d'honneur de la 10ème édition de la soirée La Dubstep, au batofar! L'occasion de se rendre compte en live de l'ampleur du talent de ce jeune DJ :)

http://www.facebook.com/events/168022413316836/