mercredi 7 septembre 2011

Thee Oh Sees - Castlemania (2011)

Dans la prolifique scène de Frisco je demande les Oh Sees, on avait pas encore évoqué ce groupe, plutôt étonnant quand on connait leur rythme de sorties effréné : deux albums cette année. Le premier Castlemania est sorti il y a quelque mois, à peu près au même moment qu'une compilation de singles et un peu avant leur projet flexi discs... Le suivant est déjà prévu pour octobre! Bref ils arrêtent pas et trouvent en plus le moyen de tourner un peu partout, pour un peu on aurait presque du mal à les suivre... Ils suivent ceci dit la logique de leurs potes comme les Fresh & Onlys.

J'ai tendance à abuser de cette formule, mais on se pose toujours la qualité de la qualité quand il y a une telle quantité, et dans l'ensemble les Oh Sees lèvent assez bien les doutes que nous pourrions avoir face à un groupe qui sort autant de musique. Castlemania est un très beau cru, il demande du temps à être approché, c'est un disque assez rêche et sa longueur (16 titres: trois faces de vinyles, sur la dernière il y a un dessin!) est un obstacle pour bien l'appréhender. Une fois que l'on est dedans par contre on y découvre un groupe capables de fulgurances. Il faut être capables de faire le tri entre certaines demi-idées et vrais réalisations mais il y a de la matière, de la vie, de la folie, or la musique actuelle en manque parfois et ces mecs (et il y a une nana) n'en font qu'à leur tête. Ils arrivent à rendre un truc d'obédience 60s (on pense au garage rock, aussi à Syd Barrett, l'acild folk barré, le psychédélisme déviant...) sacrément excitent et contemporain. Ils sont forts, intelligents et ont décidé de ne pas jouer les règles "normales" des groupes comme celle qui consiste à attendre deux ans entre les albums...avec eux c'est un flux continu de musique souvent réussie. Évidemment il y a toujours ce coté bancal et à l'arrache mais dans une période qui valorise à ce point là un son uniforme et surpuissant sans un pet de travers, c'est réjouissant et tellement frais. J'ai oublié de vous dire que la dernière face était constituée de reprises plutôt réussie en particulièrement une vachement bien des Creation.

Alors oui il y a trop de morceaux pas assez aboutis pour faire de Castlemania un sérieux classique mais voici tout de même un disque qui donne envi de croire que l'on vit définitivement quelque chose en matière de musique ces temps-ci , c'est frondeur , courageux, en roue libre et sans filet, on retrouve un peu du danger qui faisait le sel du rock n roll des origines.

IN THE RED

Thee Oh Sees - aa warm breeze

2 commentaires:

RawPowerMagazine a dit…

Et ils ressortent un album en octobre...

Mmarsupilami a dit…

Et moi aussi, je dois encore le chroniquer. Je suis globalement d'accord avec toi. Je soulignerais peut-être aussi un peu plus leur capacité à varier leur style. Leurs albums précédents me semblaient plus raide et rock que ceci qui est plus psy et balladeur...
Faut que je dépêche de chroniquer avant octobre!
:-D