mardi 20 décembre 2016

Michèle et ses Wouaps "Dam-Dam"

L'explosion des Beatles ne doit pas nous faire négliger la musique produite avant. Il y a bien sûr le Rock & Roll, bande son de la jeunesse d'après guerre, musique de la révolte et l'affirmation d'une classe d'âge, mais nous pourrions aussi évoquer le doo-wop, une musique chantée par des ensembles vocaux noirs ou blancs (souvent d'origine italienne) américains dont les harmonies soignées résonnaient à travers les jukebox... 

En France, le démarrage du rock fut plutôt lent et laborieux mais au début des années soixante nous fûmes convertis au twist et yéyés. La plupart des productions locales furent calquées sur les tubes internationaux traduits, pourtant certaines versions nationales ont un charme unique qui les rendent parfois tout aussi agréables voir convaincantes que leurs homologues. Plus rare furent les créations originales, l'unique 45 Tours de Michèle et Ses Wouaps paru en 1963, est ainsi composé de 4 chansons inédites signées par ce qui semblent être des membres du groupe: Michèle Savey (chant), Gérard Gosselin (clarinette ?) et Robert Teller (guitare solo). Le 7 pouces est globalement agréable: jour de lumière est certainement le morceau que j'aime le moins (un peu trop fleur bleu), les deux titres de la face B sont charmants, en particulier le réussi wouap wouap. Un titre se dégage particulièrement des autres: la superbe Dam Dam. Elle est très bien interprétée: voix maîtrisée et touchante, chœurs doo-wop très réussis, la guitare solo a ce son twangy si cool, un peu sauvage et clinquant... J'adore également la composition: le texte est innocent et typique de l'époque, l'arrangement simple mais très efficace met parfaitement en valeur des mélodies au romantisme échevelé. Honnêtement j'ai envisagé que Dam Dam puisse être une reprise tant le morceau est accrocheur, pourtant tout laisse à penser que c'est une création monégasque ! Le tempo modéré est particulièrement propice à la danse, peut-être faudra-t-il juste penser à ne pas forcer trop sur la caféine et autres substances énergisantes pour pleinement en profiter.

Le groupe, n'a sorti que ce disque ainsi qu'un titre (wouap wouap dans une version différente? à vérifier...) sur une compilation 4 titres découverte "RMC" du label Président partagés avec d'autres formations du cru dont les Milord's (premier groupe de Massiera) et les Gardians (avec deux futurs Eden Rose et un futur Triangle !), dommage, heureusement l'Hexagone a moult morceaux charmants à nous offrir.


1 commentaire:

Pol Dodu a dit…

Salut Kevin,
J'ai lu ta chronique à sa parution, sans écouter la chanson mais la description m'avait paru suffisamment intéressante pour que je me dise qu'il faudrait prendre ce disque si je tombais dessus.
Et paf, à ma première sortie chez Emmaüs de l'année, je tombe dessus !
Sans ta chronique, c'est certain que je l'aurais laissé passer, parce que la pochette fait vraiment nian-nian. Mais là, j'ai vu le "Wouap", qui était mon procédé mnémotechnique, et je ne regrette pas, car c'est vrai qu'il y a plusieurs bonnes chansons, et surtout ce son un peu twangy que la pochette ne laisse pas du tout deviner.
Je m'en doutais et Surfin' Bird le confirme : Première Chance était un concours organisé par Radio Monte Carlo et le label Président. J'ai l'impression que la compilation 4 titres et ce 45 tours de Michèle sont les seuls disques qui en sont issus.