samedi 31 décembre 2016

Jef Gilson "Christ Nous Venons à Toi"

En février dernier nous évoquions l'Abbé Noël Colombier auteur d'un mémorable jerk catholique bien connu des collectionneurs: Jette La Pierre. Aujourd'hui, en ce dernier jour de l'an 2016, découvrons un autre trésor du patrimoine catholique dans la musique populaire: Christ Nous Venons à Toi de Jef Gilson. Le disque est paru chez Pastorale et Musique dans la collection Louez Dieu, un label spécialisé dans la musique religieuse, la date de sortie est plutôt difficile à définir, l'année annoncée par discogs me semblant fantaisiste (1970). Pour ma part je pencherai pour la première moitié des années 60 compte tenu du son et du style de l'enregistrement, à noter que les disques de la collection qui l'encadrent (les volumes 3 et 5) sont de 1963, une date me semblant plus plausible à bien des égards.

La question de la date n'est pas anodine, en effet, la Jesus Music se développe à la fin des années soixante aux États Unis quand des hippies reborn se mettent à jouer la musique qu'ils écoutaient précédemment en louant Dieu. L'idée de marier musique populaire séculière et textes religieux pourrait donc être apparue en France avant. Elle se développe aussi en Angleterre avec l'explosion beat donnant lieu à de nombreux groupes chrétiens jouant dans le style des Beatles, parmi lesquels le plus connu étant peut-être les Joystrings au service de l'Armée du Salut... En France il existe ainsi des disques assez similaires dont un certain nombre aurait presque un son et un style garage, cependant la majorité de la production est plus orientée vers le jazz comme en témoigne Christ Nous Venons à Toi.

Le 45 Tours convie quelques figures bien connues de la musique catholique française des années 60 et 70 parmi lesquels Guy de Fatto (ici auteur des texte, musicien de jazz), l'aumônier des artistes et la chanteuse Christiane Oriol, invitée régulière des productions religieuses. Cependant le reste du casting réserve quelques surprises fort intéressantes. Il y a bien sûr Jef Gilson qui dirige la formation: un musicien de jazz émérite, qui s'il a toujours été un peu à la marge du milieu français, n'en constitue pas moins l'une des figures les plus libres et étonnantes. Ce dernier peut compter sur un ensemble de musiciens de très bonne tenue.  Jean Schulteis est à la batterie, dans les années 70 et 80, l'intéressé est un musicien très demandé (Johnny, Michel Berger, Michel Jonasz, Julien Leclerc...) , parmi mes contributions préférées du batteur je suis obligé de citer la reprise délirante de wild thing par Sublime De Luxe qu'il a produite avec Claude Putteflam pour Flamophone (Système Crapoutchik, Ilous et Decuyper). Jacky Bamboo aux percussions fut lui membre de l'orchestre de Jacques Hélian. Nous trouvons Guy Pedersen à la basse, musicien d'illustration sonore mais aussi dans de nombreuses formations de jazz, nous l'avions déjà croisé ici puisqu'il participa à l'aventure Henry Cording. À la guitare, Pierre Cullaz, autre musicien de jazz, présent notamment sur l'excellent disque Riviera Sound N1 de Big Jullien and His All Star. Enfin terminons ce tour par le fabuleux organiste Eddy Louiss, ancien membre des Double Six et certainement un de mes musiciens préférés à cet instrument en France. Je vous reparlerais de lui certainement un jour !

Si les 4 morceaux de l'EP ne sont pas tous fantastiques, deux s'en dégagent nettement. J'irai vers le Seigneur est un sympathique morceau groovy avec une légère influence latine. La pièce de choix est pourtant Christ Nous Venons à Toi où les musiciens sont particulièrement bons, notamment Eddy Louiss absolument irrésistible à l'orgue, il emballe le morceau d'une grâce folle. Bien sûr l'ambiance religieuse pourra en freiner certains mais écoutez la musique: vous n'entendez pas les échos de Jimmy Smith qui soufflent le long de ces 2 minutes et 17 secondes ? absolument superbe !

Aucun commentaire: