lundi 7 janvier 2013

Bilan 2012 : TOP ALBUMS (1ère partie - 10 - 50)

Pour la première partie de notre Bilan de l'année 2012, qui comme chaque année, a lieu en janvier, parce qu'on voulait attendre jusqu'à la dernière minute voir s'il n'y avait pas un petit coquinoux pour rentrer vite fait dans le top. On commence directement par le vif du sujet, les meilleurs albums de l'année.

Il est vrai qu'à part deux disques, très largement en tête de notre top (car tous les deux cités dans notre top 3 personnel), peu d'albums se sont vraiment illustrés par leur quasi-perfection. Pour autant, nous considérons tous les deux que l'année 2012 fût un bon cru, très dense, en bons, voir très bons disques (un peu moins quant aux GRANDS disques, vous suivez la hiérarchie ?). La preuve ici avec ce top de nos albums préférés de l'année 2012, du onzième au cinquantième, nous en avions trouvé au moins 60, c'est dire qu'il y avait quand même de quoi combler nos oreilles pour cette fausse dernière année de la planète terre. Il n'y a pas eu d'apocalypse mais certainement pas mal de bons groupes et de bonnes galettes. 


11. Mac Demarco - II (Captured Tracks)
Ce coquin de canadien a sorti deux putains d'albums cette année, celui ci trouve le plus de grâce à nos yeux avec sa pop / funk blanc à la Orange Juice. Il y a tellement de tubes et de morceaux catchy qu'on en reprend un verre presque tous les matins surtout depuis son formidable concert du point éphémère qui a fini de nous convaincre que ce Mac à de l'or dans ces mains et pas sur le trottoir



Loin des plaisirs bancals et DIY du premier album, Kevin Morby et Cassie Ramone s'attaque à un nouveau mont. Le garage pop du groupe a pris en bonne production ce qu'il a vaguement perdu en surprise, mais heureusement leur musique reste spontanée et excitante. On attend toujours le tube qui les ferra gravir une montagne.


13. Radar Eyes - Radar Eyes (HoZac)
J'assume complètement le petit côté seconde division de ce disque, mais il s'est imposé au fur et à mesure de l'année comme l'un des vinyles que j'avais le plus envie de remettre. Pourtant, son single nous avait tellement enchanté l'année dernière, n'est même pas à l'image du LP, beaucoup plus sombre, shoegaze et "indie". Il est sorti très tôt dans l'année et je l'écoute toujours régulièrement et avec plaisir en janvier, c'est le signe d'un très bon disque pour moi.


14. Thee Oh Sees - Putrifiers II (In The Red)
La livraison annuelle des Oh Sees est comme toujours de très bonne qualité (à mon goût, bien meilleure que celles de l'année dernière d'ailleurs) malgré sa pochette ignoble. John Dwyer et ses petits soldats reste et restera un habitué de nos tops, on aime sa faculté à torcher des chansons en quelques minutes avec une facilité insolente. Mais cher John Dwyer, il serait temps, un jour, que tu réfléchisses à faire le grand album qu'on attend tous de toi, celui qu'on ferra écouter à nos gosses, en leur disant "putain si tu avais vu ce groupe à l'époque, c'était fou". Non parce que faire un best of, c'est nul.


15. Sic Alps - Sic Alps (Drag City)
Sic Alps est avec Kelley Stoltz, les bien trop souvent oubliés de la vague de San Francisco, pourtant Ty Segall y a largement puisé son langage garage et rock 90s. Mais ils sont peut-être un peu plus vieux, un peu moins sexy, un peu moins chevelus, un peu moins éclatants, un peu moins capable de faire des tubes immédiats. Pourtant cet album est tout simplement formidable. Rarement un groupe garage a été aussi ambitieux et pertinent, car oui il est possible de mettre des violons et des cordes dans un disque profondément rentre dedans. La preuve.




16. Lescop - Lescop (Universal)
Nos copains garageux vont nous haïr mais ouai ce disque est vraiment super bien et puis c'est tout, et c'est pas parce que le clip passe sur M6 et que les arrivistes nous en parle que je vais arrêter de l'aimer.  


17. Ty Segall - Twins (Drag City)
Tout comme John Dwyer, on attend toujours LE disque de Ty Segall qui l'intronisera définitivement comme le roi du Rock'n Roll actuel qu'on attend tous qu'il devienne ! Quoique, vous savez que snobs comme nous sommes, et certainement vous aussi, je suis à peu près sûr que quand ce jour on viendra, on serra tous là à dire "non mais ty segall, c'était mieux avant, son tout premier concert au Point Ephémère où j'étais, était complètement dingue, maintenant c'est devenu trop commercial" On connait la chanson.


18. Weird Dreams - Choreography (Tough Love)
Heureusement qu'il reste quelques groupes pour sauver l’Angleterre du marasme musical. Avec des chansons aussi fabuleuses que 666.66, Holding Nails ou River Of The Damned, on ne pouvait pas ne pas mettre Weird Dreams dans notre top. Bon, le fait qu'ils soient un peu mes chouchous n'y change presque rien, non je vous assure.





19. Outer Minds - Outer Minds (Southpaw)
Chez Outer Minds, on aime chanter à plusieurs, cette chorale garage avait tout pour nous séduire nous qui aimions tellement chanter des chansons paillardes à l'arrière du bus qui nous emmenait nous foutre sur la gueule sur les terrains de rugby de France et d'ailleurs. Depuis on a arrêté les chansons paillardes, mais on aime toujours autant chanter ensemble.





20. La Sera - Sees The Light (Hardly Art)
Sa place ici n'a rien à voir avec son physique avantageux, sinon on l'aurait mieux placé. 

21. Cloud Nothings - Attack On Memory (Carpark)
22. Le Kid & Les Marinellis - Les Jolies Filles (P.Trash)
23. Regal - Possible Endings (Azbin/Frantic City)
24. Allah-Las - Allah-Las (Innovative Leisure)
25. Ty Segall & White Fence - Hair (Drag City)



27. Jeff The Brotherhood - Hypnotic Nights (Infinity Cat)
28. exlovers - Moth (Young & Lost Club)
29. The Cry ! - The Cry ! (Taken By Surprise)
30. Dick Diver - New Start Again (Chapter Music)



31. Cosmonauts - If You Wanna Die Then I Wanna Die (Burger Records)
32. Grass Widow - Internal Logic (HLR)
33. Redd Kross - Reserching The Blues (Merge)
34. Toy - Toy (Heavenly)
35. Triptides - Sun Pavilion (Stroll On)




36. Orca Team - Restraint (Happy Happy Birthday To Me)
37. Combomatix - Combomatix (Frantic City)
38. Punks on Mars - Bad Expectation (Zoo Music)
39. The Limiñanas - Crystal Anis (HoZac)
40. Parquet Courts - Light Up Gold (Dull Tools)




41. Tame Impala - Lonerism (Modular)
42. Turbo Fruits - Butter (Serpents And Snakes)
43. Guantanamo Baywatch - Chest Crawl (Dirtnap)
44. Mrs Magician - Strange Heaven (Swami Records)
45. Field Music - Plumb (Memphis Industries)



46. Sonny and the Sunsets - Long Time Companion (Polyvinyl)
47. Cold Pumas - Persistant Malaise (Faux Discx)
48. Rayon Beach - This Look Serious (HoZac)
49. Holograms - Holograms (Captured Tracks)
50. Audacity - Mellow Cruisers (Burger Records)



également cités mais ont échoués, aux points, au pied de la liste : The UFO Club, Lone, Boomgates, Bitch Prefect, The Hussy, The Sufis, Dignan Porch, Cheap Time, Le Pêcheur, Diiv, Beachwood Sparks...

On les kiffe bien mais on n'a pas eu assez le temps d'écouter : Blackfeet Braves, Peoples Temple, Games, MMOSS, ...

Ils nous ont sacrément déçus : Wild Nothing (album chiant de l'année - heureusement que la pochette est cool), The Fresh & Onlys (on préférait quand ils faisaient du garage), Soft Pack et Best Coast (bon... déçu n'est pas trop le mot, on savait qu'ils tourneraient mal).

2 commentaires:

Les Guillotines a dit…
Ce commentaire a été supprimé par son auteur.
Hectorvadair a dit…

Thank you pour cette liste bien présentée. J'attendais ça avec ilmatience, parceque..plus le temps de fouiner comme avant toute l'année...