dimanche 27 mai 2007

los salvajes - las ovejitas (1967)

Un méga classique espagnol sur Requiem pour un twister, et probablement l'un des plus grosses bombes mod/freakbeat à venir d'Europe continentale, je veux bien sûr parler de l'énormissime las ovejitas de los Salvajes.
Los Salvajes sont un groupe espagnol plutôt populaire sur la péninsule ibérique, et connu comme les stones espagnols là bas. Ils sont originaires de la féconde scène barcelonaise (sirex, mustang...), mais comme les Beatles sont allés se faire la main dans les clubs allemands, alors qu'ils n'étaient même pas tous majeurs...bonne idée, leur son est violent et classe à l'image de las ovejitas: une intro un peu niaise qui débouche sur une grosse rythmique de bourrin, un solo déglingué de malade plus loin et une reprise à 200 à l'heure, vous vous êtes pris dans la gueule une des plus grosse tueries sixties, une sorte d'hymne à la my generation mais en espagnol. Le même ep contient également une très bonne reprise des Troggs (i can't control myself / no me puedo controlar). Bref un disque évidemment très recherché par les djs freakbeat, et donc relativement difficile à trouver, mais à mon avis encore très accessible comparé à "un équivalent anglais" en terme de qualité.
(tous les ep de los salvajes sont réédités en cd par ramalama music en espagne)

écouter las ovejitas

Los Salvajes was one the best band from the Barcelona sixties scene among los Sirex or los Mustang. As the Beatles they played in the Hambourg clubs, but their sound is much more wild. Las ovejitas is one of their best known tune, it's an amazing mod/pop art/freakbeat track, a kind of spanish my generation. On the same ep we can find a very good cover of the Troggs (i can't control myself / no me puedo controlar).

listen to las ovejitas

1 commentaire:

Anma a dit…

J'aime bien la chanson! Merci!

No se puede dormir
No se puede dormir..

Si se puede dormir
Si se puede dormir


Keep on :)